Du jus de tomate à la mer

Le philosophe américain, Robert Nozick, évoque autour du droit du premier occupant, l’épineuse question de la propriété. "Si je verse le contenu de ma boîte de jus de tomate dans l'océan, et que ses molécules s'y diffusent, doit-on en conclure que l'océan m'appartient, ou que j'ai gaspillé une boîte de jus de tomate ?"

Un battement d'ailes

Les moutons de Panurge